• Poésie :( 31)A la Découverte de l'Infini

     

     

     

     

    Il hésitait depuis des mois !

    L’inconnu lui faisait peur

    Comme à Vous tous d’ailleurs ;

    Chez l’Homme c’est inné, n'est-ce pas?

     

      Encore un peu soucieux

    Il se demandait ce qu’il allait trouver

    De l’autre côté ?

    Pas une vie comme celle qu’il avait ici

    Cette vie qui le décevait depuis des années .

     

    La mort ?

    Eh bien tant pis

    Son destin, ce soir, il le choisirait.

    Personne ne pouvait décider pour lui

     

    L’amour ?

    Oh! oui

    Il en avait tellement envie

    Affronté seul la solitude,

    Il ne pouvait pas,

    Il ne voulait pas.

    Il avait tant besoin qu'on lui dise

    "Je t'aime "

     

    La liberté ?

    Mais il ne l'avait pas aujourd’hui,

    Puisqu’on décidait toujours pour lui.    

     

      

    Encore un peu perplexe

    Il se demanda s’il aurait assez

    De temps, de courage, pour tout recommencer.

    En faisant le bilan de sa vie

    Il s'était rendu compte

    Que depuis des décennies

    Rien ne l'avait épargné

          Etaient omniprésents  peine, soucis,

    Il en avait assez

    .......

    Bien qu'un peu tremblant

    Il fit un pas en avant, lentement,

    Très lentement ....

    Puis sans s’apercevoir vraiment

          En fit un autre

    Et encore un autre
    Sur cette voie qui semblait être tracée

    Rien que pour lui .

     

    Au fur et à mesure de son avancement

    Dans l’air doux ambiant

    Il senti son corps devenir

    De plus en plus léger.

    La sérénité tant espérée, le gagnait .

    ......

     

    Arrivant près

    De cet infini  noir comme de la suie

          Il jeta  un rapide coup d’œil   derrière lui

    Ne vit aucune trace de pas,

          Ouvrant  alors ,sans regrets, grand les bras

                Il s’élança heureux

    Dans cet infini qu'il ne connaissait pas

     

    De son passage en cet endroit mystérieux

                Il ne laissa sur le sol

    Qu'une simple écharpe de soie

         

         

    Celiandra

     

     Pure fractale

     

     

     

     

    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Juillet 2013 à 09:21

    Pas chez moi, j'ai toujours aimé aller à la découverte. 

    C'est le piment de la vie et le seul que j'ai consommé !!

     

    Bonne journée avec bises de nous deux !!

     

    Prends soin  de toi !!

    2
    Lundi 8 Juillet 2013 à 09:42

    C'est joliment écrit et je crois que c'est ce qui nous attend tous tôt ou tard !

    Bises et passe une agréable journée.

    3
    Lundi 8 Juillet 2013 à 21:36
    louv'

    Franchir le passage sans regret est sans doute ce qui peut mieux nous arriver, mais le plus tard possible, Célie ! Qu'elle est belle cette poésie, mais qu'elle est triste aussi...

    Bisous tout plein

    4
    Mardi 9 Juillet 2013 à 22:45

    Triste et très belle, à la fois, cette poésie ...

    5
    Lundi 16 Décembre 2013 à 11:02

    tant de parcours ,tant de chemins, tous uniques qui appatiennent à chacun où s'y glissent tant d' événements différents (amours,libertés,amitiés,découvertes ---) un tout au fil des jours du temps ,temps qui lui reste éternel et voit passer de nombreux êtres vivants dont certains se rencontrent, d'autres se croisent juste un instant ou d'autres ne se verront jamais ,oh mystères des rencontres d'un lieu ici ou d'un là ou d'un ailleurs et où profiter de l'instant présent , précieux pour tout les coeurs.

    Céliandra,ma visite en ton blog se termine ici,  pour aujourd'hui . te souhaitant une belle journée (espérant que comme par chez moi tu as en ce jour un doux soleil qui brille au coeur du ciel) Bises et A+ du troubadour Emmanuel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :