• Peinture: Mortelle cassure

    Mortelle cassure

     

    Mortelle cassure

    La dernière tempête ne l’avait pas épargné

    Et sans aucun regret,

    Avec une rage peu commune

    L’avait complètement écimé.

    Ayant perdu énormément de sang

    Souffrant le martyre, il avait quand même résisté

    Un bûcheron lui avait bien nettoyé ses plaies

    Mais il savait que cela ne serait pas suffisant .

    Son Ainé l’aidait du mieux qu’il pouvait

    Le réconfortant souvent

    Mais il le voyait de jour en jour

    De plus en plus s’affaiblir

    C’était encore un adolescent

    Et il avait grandi si vite….

    Que son corps svelte n’avait pu lutter

    Contre les éléments

    Ses blessures s’étaient envenimées

    Et ses jours derniers

    , Alors que la neige avait envahie les champs

    Son poids sur ses membres malades

    Avait précipité le terrible événement

    Ses bras gisaient maintenant

    Sur ce sol recouvert immaculé

    Et allait lui servir de linceul

    , Un linceul comme lui tout blanc

    Jamais il ne verrait plus les doux printemps

    , Jamais plus dans son feuillage frémissant

    Il ne sentirait les bruissements d’ailes

    Ni entendrait les oiseaux et leurs chants

     

    toile de 50 sur 50 en acrylique

     

     

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Février à 10:09

    Magnifique poème et très beau tableau.

    Merci pour ce partage, Celiandra.

    Passe un bon week-end.

    2
    Samedi 25 Février à 10:12

    Eux aussi payent pour les méfaits des éléments.

    Bonne journée.

    3
    Samedi 25 Février à 15:18

    Très beau ce poème et très joliment illustré.
    merci à toi.
    Belle fin de journée

    4
    Samedi 25 Février à 23:53
    Siger

    Bravo Célie, joli "boulot" ;)

    5
    georges
    Lundi 27 Février à 09:03

    Un bien joli texte pour une très belle toile. Mais la nature est plus forte que tout, et ce bouleau blessé renaîtra de plus belle, ses moignons verront éclore de nouveaux membres plus nombreux encore, plus forts et plus feuillus. C'est sa réponse immuable contre l'adversité.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :