• Poésie: Elle tente de survivre

                                                                                                sur un clip d'Era

                                                                                                 Track: Ameno Album: Era

     

    Elle tente de ….survivre

     

    Chaque jour elle reste de longues minutes

    Accoudée sur sa petite table

    La tête entre ses mains distinguant à peine la ville

    Qui, en contre bas, continue de vivre et de rire

    Elle n’entend plus très bien son brouhaha

    Qui la réveillait très tôt le matin

    Seules quelques les odeurs font palpitées les narines

    Son visage jovial et souriant n’est plus

    Blême, jauni il n’attire plus

    Et qui attirerait-il Puisque d’elle, on ne se soucie plus !

    Elle se déplace de plus en plus difficilement

    Dans sa chambre pourtant minuscule

    Se traînant douloureusement et péniblement -

    ses jambes n’ont plus la force de la porter-

    Elles ont tellement maigri -

    Elle a tellement maigri- !

    Elle a beau les dissimulé

    Dans des pantalons larges et épais

    Mais elle se rend compte de la terrible réalité

    Elle flotte maintenant

     Dans de sombres vêtements

    Devenus trop amples pour elle

    Avant… Avant…. Elle était un peu plus enrobée

    Elle a beau essayé de manger,

    La nourriture solide ne passe plus

    Et reste bloquée dans sa gorge irritée

    Il n’y a qu’un peu de thé ou de lait

    Qui parviennent non sans mal

    Dans son estomac délabré

    Et elle doit encore survivre

    Mais combien de temps encore pourra-telle ainsi tenir ?

    Tous les jours elle récite d’innombrables prières

    Tenant serré contre sa poitrine

     L’unique unique bijou qui lui reste :

    Son chapelet

    Elle implore Dieu, lui demandant

    Une toute petite faveur

    Qu’il vienne la prendre.....

    Lasse, elle s’est laissée tombée

    Sur son vieux lit en fer forgé

    Sous son poids pourtant infime

    Le sommier a geint, les ressorts ont crié

    Puis discrètement se sont tus

    Pendant un long moment

     Elle est restée essoufflée à plat ventre

    Sur le vieux dessus de lit fané

    Puis après s’être péniblement retourner

    Par la fenêtre elle s’est mise en souriant

    A regarder la mer

    Le soleil en se couchant

    La rend incandescente.

    Tout son corps lui fait mal

    Mais qui s’en soucie ?

    Elle repense les larmes aux yeux

    A L’ami qu’elle avait

    Qui venait de temps lui rendre visite

    Il était comme elle, un Oublié

    Un beau jour il n’est plus venu

    On lui a appris qu’il est parti …

    Faire un dernier voyage

     

    Elle sent de plus en plus cette " sale bête "

    Qui la ronge

    Parcourant chaque jour un peu plus de chemin

    Elle voudrait tant que cela cesse

    Mais quoi faire

    Sinon attendre

    Attendre seule …

    La fin

     

    Poésie: Elle tente de survivre

     

    j'ai écris ces lignes pour ne pas oublier

    ceux qui dans la souffrance se sentent esseulé(e)s

    et dont personne ne se soucient car je vous l'ai souvent dit

    la maladie quelque soit aux humains , fait peur.

     

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Stephane
    Samedi 7 Août à 23:04
    Bien triste et pourtant réelle poésie, touchante jusqu'au fond du coeur. J'ose espérer que ce n'est pas ce que tu vie Celie la Fée, toi qui est si bienveillante,bisous Celiandra
    6
    Dimanche 25 Mai 2014 à 10:20

    Beaucoup souffrent ainsi... je crains aussi pour toi, Célie, mais je souhaite de tout coeur que tu ne vives pas cela.

    Je t'embrasse affectueusement.

    Prends bien soin de toi.

    5
    Jeudi 22 Mai 2014 à 22:39

    C'est une triste fin, tout le monde ne souffre pas d'autant de solitude avant de partir heureusement

    bises

    4
    Jeudi 22 Mai 2014 à 22:08
    3
    Jeudi 22 Mai 2014 à 18:28

    bonsoir Céliandra

    un poème tout en tristesse qui me semble quand même

    être une réalité pour nombres de personnes

    triste vie jusqu' au trépas 

    bonne soirée.. bises..

    2
    Jeudi 22 Mai 2014 à 10:07

    coucou céliandra

    très joli texte .

    L'humain chemin de la vie  a de nombreuses étapes et au fil du temps  nous prenons tous chaque année,un ans de plus . Quand vient le temps de la vieillesse ,souhaiter à toutes et à tous d'être encore au meilleur de soi (santé,mémoire,mobilité ----) Et quand viendra l'instant de dire au revoir ,souhaiter que le départ soit des plus sereins et des moins douloureux , mais l'important sur nos humains chemins de vie ,c'est profiter pleinement du temps présent qui va , en étant ancrer en soi ,en son bel et ensoleillé intérieur .

    bises et A+ du troubadour Emmanuel

    1
    Jeudi 22 Mai 2014 à 08:26

    j'ai si peur que ce poème soit, en réalité, le reflet de ce que tu vis. Car une amie à laquelle je tiens trop vis ce qui y est écrit...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :