• Poèsie: La vieille

     La Vieille Femme

    Dans un fauteuil défraichi

    Elle s’assoit près de la fenêtre

    Dès que l’aube se lève

    Et reste là tard dans la nuit

    Elle attend que quelqu’un vienne

    Et lui dise "Je t’aime"

    Ou simplement lui tienne compagnie

    Pour parler

    Elle n’a plus qu’elle, La Vieille

    Plus personne pour s’occupe d’elle

    Plus personne n’a besoin d’Elle

    Et chaque jour qui passe

    Fait qu’elle tombe un peu plus  dans l’oubli

    Elle perd souvent la tête, la Vieille

    Elle n’est plus sûre d’elle,

     ses souvenirs s’estompent

    Et sont de plus en plus flous aussi

    Par moment elle sourie

    Elle repense à sa jeunesse, à sa vie

     Elle n’ose plus prendre un miroir

    Car elle ne voit qu’une ombre noire

    Pourtant il fut un temps

    Ou elle faisait tourner la tête de tous  les passants

     Elle est pourtant jolie, La vieille

    Avec ses cheveux blancs

    Et ses grands yeux clairs

    Plein de douceur mais son visage

    Maintenant est torturé par la douleur

    Et les affres du temps

    Et elle reste là assise devant sa fenêtre

    En attendant qu’une main prenne la sienne

    Et lui dise:" sortons  je t’emmène voir la mer"

    Ou entendre une voix qui lui dise simplement

    " Je t’aime "

     

     

     

    Combien  de personnes âgées sont dans le même cas?

    combien attendent ainsi  un sourire

    une main

     une visite qui les comblera?

    Trop  beaucoup, trop pour moi !!!

     

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Denis Art
    Samedi 14 Octobre à 08:42
    Superbe texte comme dabitute très émouvant félicitations la fêe gros gros bisous
    2
    Samedi 14 Octobre à 11:15

    Beau texte, émouvant hommage et " plaidoyer " pour un " simple " geste, une attention, un sourire ...

    L'indifférence est dramatique, et chacun a besoin de se sentir utile, de multiples façons.

    Merci Celiandra.

    Bises 

    3
    Samedi 14 Octobre à 13:23

    La vieillesse ne se commande pas, elle se vit
    Beaucoup de personnes sont dans l'oubli
    Attendent désespérément une visite, une main 
    Pour apporter un peu de lumière à leur matin
    Hélas la nouvelle génération 
    Ne porte pas vers cet tranche d'âge la passion
    Et pourtant ils seront un jour 
    A la recherche de cet amour
    Ils sauront alors la valeur de ce mot
    Qui peut provoquer bien des maux
    Par un un manque d'éducation
    Sans le respect de sa résolution
    Bisous fée
    VL/Claude



    4
    Lundi 16 Octobre à 20:53

    Tu as raison, bien trop...

    Merci pour tes mots et tes pensées pour eux, pour elles.

    Je t'embrasse fort.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :